Il n’est plus à démontrer que les jeux contribuent à l’épanouissement de l’être humain, qu’il soit enfant, jeune ou adulte. Son développement, son épanouissement émotionnel en est pour quelque chose.
Toutefois, parlant des enfants, il n’en demeure pas moins que certains jeux ne leur sont pas accessibles. Il s’agit en l’occurrence des jeux de la Loterie Nationale du Bénin, interdits d’accès aux jeunes de moins de 18 ans, en raison de l’immaturité jugée inhérente à leur âge.
En effet, les jeux de la LNB sont régis par des pronostics, auxquels l’on ne peut participer qu’en misant une certaine somme. C’est d’ailleurs ce qui justifie la présence des symboles -18 dans chacun des centres de jeux modernes, qu’elle crée de plus en plus.
Ainsi, par ces mesures, la LNB s’assure de protéger ces jeunes gens, préserver leurs potentialités, encore à l’état brut ; lesquelles potentialités, leurs seront certainement plus profitables ailleurs.
Mais, cela ne veut pas dire que la Loterie Nationale du Bénin, tourne dos aux futurs cadres de la Nation. Non !
Au contraire, consciente des enjeux de la relève qu’ils constituent, elle leur apporte en contrepartie bien d’autres opportunités. C’est alors que pour leur formation et éducation, elle investit dans la construction de modules de classes bien équipées, leur garantissant ainsi plus de confort dans leurs études à divers niveaux.
Aussi, pour leur sécurité, elle travaille depuis peu à la valorisation de braves passeurs, postés près des écoles, pour les aider à traverser la route, en situation de dense circulation. Des passeurs qui se reconnaissent aisément, car habillés aux couleurs de la LNB.
Par ailleurs, les faire participer au redorement du blason artistique et culturel de leur pays le Bénin, relève de ses engagements. Ce qui justifie la construction à Médédjonou d’un centre des arts et métiers, où les jeunes talents s’épanouissement déjà, apprenant des métiers qui les passionnent vraiment.
Mais, une relève handicapée par des incommodités ne saurait jouer pleinement son rôle. Voilà pourquoi, la maison de la fortune a fait construire des aires de jeux tous azimuts, afin de leur assurer des divertissements, des jeux sportifs, gage d’une bonne santé.
Enfin, pour leur total épanouissement, elle a pensé à doter leurs mères d’une unité de transformation de manioc ; lesquelles peuvent désormais jouir d’une autonomie financière, et ainsi bien s’occuper d’eux comme il se doit, surtout en période d’examen. Des œuvres qui s’avèrent finalement favorables, à l’éclosion de véritables cadres pour l’avenir.
Et quand on pense à son assistance aux sinistrés de Tori-avamè, la construction de l’hôpital de Tori-Bossito, on comprend qu’elle ne veut négliger aucun aspect pouvant affecter leur devenir.
Ainsi, ce que la LNB apporte aux enfants est plus cher, plus grand que ce qu’elle leur refuse. En leur assurant l’éducation ou la formation, la sécurité, la santé et la culture, elle leur apporte simplement la vie.
La Loterie Nationale du Bénin apparaît alors comme une institution formatrice, moralisante, qui veille au grain quant à l’avenir des enfants.
La LNB, au cœur du développement de la Nation.

Share This